Spirométrie ou EFR (épreuves fonctionnelles respiratoires)

Au cours de cet examen, le patient est encouragé à souffler (expirer) le plus fort et le plus rapidement possible à travers un embout buccal qui est raccordé à un appareil de mesure, le spiromètre.

Le patient doit donc collaborer pleinement aux mesures, lesquelles sont souvent répétées à plusieurs reprises pour vérifier qu’elles sont bien reproductibles, et qu’elles sont le reflet de la réalité. 

Un médicament est parfois administré pour tenter d’améliorer les résultats obtenus.  Ces résultats seront comparés à des valeurs normales obtenues dans un groupe de personnes du même âge, de la même taille et du même sexe, et reconnues pour ne souffrir d’aucune maladie respiratoire. 

Cet examen dure environ une demi-heure. 

Cet examen peut parfois s’accompagner de la survenue de quintes de toux. 

Cet examen ne peut être réalisé lorsque le patient souffre d’une maladie infectieuse contagieuse ; il n’est jamais pratiqué en urgence.

Test de provocation bronchique

Il s’agit de mettre en évidence une sensibilité excessive des bronches (réponse exagérée), lorsqu’on les expose à une substance qui normalement ne doit pas les affecter en entraînant une réduction de leur calibre, en tout cas aux faibles concentrations utilisées pendant le test.
Cette sensibilité (hyperréactivité bronchique) est un critère important qui nous permet d’attester de la présence d’une maladie asthmatique.  Au terme du test, un médicament sera administré pour neutraliser les effets enregistrés et restaurer le calibre initial des bronches.  Cette mesure se fait au moyen de la spirométrie et/ou de la pléthysmographie (voir ces rubriques).
L’examen peut durer environ 30 minutes.  Il n’est jamais réalisé dans les formes reconnues d’asthme en particulier sévère.  Il peut entraîner des quintes de toux et une légère sensation de difficulté respiratoire.  Ces symptômes sont rapidement neutralisés avec le médicament qui sera administré pour dilater les bronches en fin de test.  Cet examen est réputé non dangereux et sa procédure est bien codifiée