Exploration des troubles du someil : Polysomnographie

Cet examen consiste en l’enregistrement des événements respiratoires durant le sommeil et simultanément de l’activité du cœur, du cerveau et des muscles, dans le but de vérifier la qualité de ce sommeil.

 

Il importe de poser un diagnostic clair et d’instaurer un traitement adapté si cet examen révèle des anomalies.

L’examen est toujours prescrit par votre médecin.

 

Indication de la polysomnographie 


- somnolence diurne excessive
- pauses respiratoires pendant le sommeil
- impression d’étouffement de courte durée pendant la nuit
- ronflement excessif parfois associé à un syndrome d’apnées du sommeil
- réveils fréquents
- fatigue au réveil matinal
- difficulté de concentration, assoupissement au volant
- maux de tête au réveil
- troubles cardio-vasculaires (hypertension artérielle, …)
- mouvements de jambes pendant le sommeil
- épilepsie nocturne.

Comme se déroule la polysomnographie ?

L’ensemble de l’examen est indolore.

    - l’activité cardiaque (ECG) est captée au moyen d’électrodes placées sur la poitrine, de même qu’un ou deux capteurs de saturation en oxygène au doigt
-  l’activité cérébrale (EEG) est captée au moyen d'électrodes placées sur le cuire chevelu
- des activités musculaires (EMG) sont enregistrées au niveau du menton et des jambes
- les variations de la respiration sont enregistrées à l’aide de capteurs installés sous le nez et de ceintures au thorax et à l’abdomen
- des capteurs de bruit mesurent l’intensité du ronflement
- une caméra infra-rouge peut être utilisée dans certains cas.  Le patient est averti de son utilisation ou non.

La polysomnographie complète est pratiquée dans un centre spécialisé (laboratoire du sommeil) et s’effectue en hospitalisation de nuit (de 18h30 à 9h30 le lendemain).  Cet examen est un peu contraignant : l’appareillage peut parfois gêner l’endormissement et il ne faut pas se lever durant l’enregistrement, mais il est toujours possible de faire appel à l’infirmière pour aller à la toilette.  Par contre, le patient peut dormir dans la position qui lui convient le mieux !

Conseils pratiques

    -  le matin-même, le patient confirme sa venue à l’admission (081/720.430)
-  le patient est attendu à 18h30 à l’accueil.  L’hospitalisation se fera en chambre individuelle avec TV et repas (soir et matin)
- pour que les différents capteurs tiennent toute la nuit, la peau et le cuir chevelu doivent être propres et dépourvus de tout produit comme laque, maquillage, gel, vernis à ongle, etc.  Une barbe rasée de près est recommandée
- de façon générale, le patient continue à prendre ses médicaments habituels.

Après l’examen

Vu la quantité d’informations à analyser, les conclusions sont transmises au médecin traitant après quelques jours.  Si nécessaire, le patient est contacté à nouveau pour continuer la prise en charge (placement d’un masque pendant le sommeil - CPAP (voir photo ci-contre), régime, consultation ORL).

Infos à l'usage des patients

- Dépister les troubles respiratoires pendant le sommeil : télécharger le document

- Brochure d'accueil du patient au service A3 : télécharger le document

- Brochure d'accueil du patient à la clinique d'un jour : télécharger le document

- Infos pour le patient accueilli au service A3 : télécharger le document

- Infos pour le patient accueille à la clinique d'un jour : télécharger le document

- Article "La Meuse" du 09 Mars 2009 : télécharger le document

- Lien intéressant : www.reseau-morphee.org