Endoscopie bronchique ou fibroscopie

L’endoscopie bronchique consiste en l’introduction par la bouche d’un tuyau souple de moins d’un cm de diamètre permettant l’examen visuel de la trachée et des bronches.  Il permet aussi une série d’analyses complémentaires, comme le prélèvement de petits morceaux de tissus.
L’examen se fait sous anesthésie locale.  L’anesthésie locale est faite au moyen d’un spray d’anesthésique vers l’arrière-gorge, et de l’injection de liquide anesthésiant par le canal de l’endoscope.
L’examen dure entre 10 et 15 minutes.

Préparation avant l’intervention 

L’endoscopie bronchique est faite peu de temps après l’injection intra-musculaire d’une substance qui empêche la production de glaire dans les voies aériennes afin de diminuer l’inconfort de l’examen.  Cette injection peut provoquer un trouble transitoire de la vue qui devient floue pendant environ 60 à 120 minutes.  Il est d’usage d’injecter également avant l’examen un sédatif tel le Valium dont l’effet peut se prolonger pendant 6 heures.  Il est conseillé de ne pas conduire de voiture pendant les 6 heures qui suivent une endoscopie bronchique.
L’examen doit se faire à jeun, depuis au moins 4 heures.
Après une endoscopie bronchique, il est conseillé de rester au domicile et de ne pas travailler ce jour là. 

Les complications
 sont très rares :
-         Les réactions allergiques aux produits anesthésiques sont exceptionnelles.
-         Un saignement peut survenir au niveau du nez si le si le fibroscopie est introduit par là, au niveau des bronches lors d’une biopsie.  Il s’arrêt le plus souvent spontanément.
-         Une majoration de la difficulté à respirer, qui peut aisément être contrôlée par l’administration d’oxygène pendant l’examen et qui disparaîtra rapidement.
-         De la fièvre et de la toux peuvent survenir quelques heures après l’examen si un lavage alvéolaire est réalisé mais disparaissent le plus souvent spontanément

Les précautions à prendre 

Avant l’examen

Il est indispensable d’être à jeun depuis plusieurs heures ; il est fortement recommandé de ne pas fumer dans les 48 heures précédant l’examen et à son décours immédiat.Pendant l’examen L’examen est facilité si vous êtes détendu.  Vous devez éviter les gestes brusques.

Après l’examen


Il faut rester à jeun pendant 2 heures pour éviter d’avaler « de travers » du fait de l’anesthésie, et il ne faut pas conduire de la journée.  Vous pouvez cracher un peu de sang, si des biopsies ont été pratiquées ; le sang disparaît normalement en quelques heures.Cependant, vous préviendrez votre médecin si les crachats sanglants se répètent et/ou si les crachats sont abondants
 

Informations à donner à votre médecin

Ces informations sont nécessaires pour que cet examen soit réalisé dans les meilleures conditions : tabac, grossesse, allergie aux médicaments et aux anesthésiques (notamment ceux utilisés par le dentiste), maladie respiratoire et/ou cardiaque, maladies sanguines ou hémorragies fréquentes (saignement de nez), traitement anticoagulant ou prise d’aspirine ou de Ticlid ou d’un autre anti-agrégant plaquettaire ; précisez si vous êtes porteur de prothèses dentaires ou si vous souffrez d’un adénome de la prostate ou d’un glaucome, signalez si vous êtes grippé ou fébrile avant l’examen.